31/12/2009

Après avoir tenté de noyer le temps à Noirmoutier pour ne pas que « 2010 finisse comme Elvis », le groupe décide de porter leur revendication à l’ONU.

Quelques problèmes dans l’organisation dus au virus H1N1 les contraints à rester en France. Des groupes se forment alors au pied de la dizaine de Statues de Liberté recensées sur notre territoire pour implorer de rester en 2011.

Une déception de plus chez les organisateurs…

WordPress Themes